Les plus anciens textes ont été découverts dans des grottes...
Jarre à manuscrit et son couvercle
Qumran, Ier siècle après J.-C.
Céramique, jarre : 75 x 42 cm ; couvercle : 22 x 11 cm
Paris, Institut catholique, musée Bible et Terre sainte, CB 7065 et 7077.
Un berger qui cherchait une bête égarée découvrit en 1947 dans une grotte située à Qumran, sur les bords de la mer Morte, les premiers fragments de manuscrits remontant au Ier siècle de notre ère parmi lesquels figuraient des textes bibliques. Les découvertes qui suivirent permirent d'exhumer dans d'autres grottes des centaines de manuscrits et de fragments, en hébreu et en araméen. Cette jarre est l'une des quatre connues retrouvées intactes qui conservaient les manuscrits sous forme de rouleaux de papyrus ou de cuir enveloppés dans du tissu, à l'abri d'un couvercle scellé avec du bitume. Des fouilles archéologiques ultérieures ont révélé à Qumran les traces d'habitation d'une secte juive, les esséniens, auxquels les manuscrits, selon toute vraisemblance, devaient appartenir.