Apprendre l'hébreu tout en lisant la Bible
Bible, Ancien Testament
Cologne, 1603
[8]-1572 p., in-fol.
BNF, Philosophie, Histoire, Sciences de l'homme, A 7 (1), p. 104
Les caractères d'imprimerie très particuliers – certains vides, d'autres pleins – qui ont servi à l'édition de cette bible sont l'œuvre d'Elias Hutter, hébraïsant chrétien ayant vécu à Hambourg et à Cologne à la fin du XVIe siècle. La préoccupation de Hutter, explicitée sur la page de titre, était de faire de cette bible un outil facilitant tant l'apprentissage de l'hébreu que celui de la Bible. Pour cette raison, il créa lui-même des caractères typographiques adaptés. Les racines des mots de l'hébreu, langue sémitique à l'instar de l'arabe, étant composées d'une, deux ou trois consonnes, les caractères pleins indiquent les lettres du radical initial, tandis que les caractères vides indiquent les lettres qui ne font pas partie de ce radical, comme les prépositions ou les articles.
La Bible de Hutter, dont l'usage était d'abord savant et didactique, fut pour la première fois imprimée à Hambourg en 1587, puis rééditée à Cologne en 1603. Elle témoigne de la vitalité de l'étude de l'hébreu en Europe au XVIe siècle, après une impulsion amorcée au siècle précédent.