Aux sources de la Kabbale :
Siméon ben Yohay
Zohar
Mantoue, Mé'îr de Padoue et Jacob de Gazolo, 5318-5320 (1558-1560)
3 vol., in-4
BNF, Réserve des livres rares, A 2676 (1), p. 1
Le Zohar – ou "Livre de la splendeur" –, ouvrage fondamental du judaïsme, est un commentaire ésotérique en hébreu et en araméen du Pentateuque, d'une part, et des livres de Ruth, des Lamentations et du Cantique des cantiques, d'autre part. À l'instar de la Bible, il aurait été révélé miraculeusement. La légende affirme qu'il aurait été reçu de Dieu par Shimon Bar Yohai et ses disciples ; ce dernier, élève de rabbi Akiva et rabbin thaumaturge de la première génération, souvent cité dans le Talmud, né en Galilée au IIe siècle de notre ère, aurait vécu treize ans caché dans une grotte avec son fils pour échapper aux persécutions antijuives de l'empereur Hadrien. La légende ajoute que le Zohar se transmit secrètement pour ne réapparaître qu'au Moyen Âge. De nos jours, on considère qu'il s'agit de l'œuvre collective d'une école de philosophie juive fondée par Moïse de León, rabbin ayant vécu en Castille au XIIIe siècle. Ouvrage fondamental de la Kabbale hébraïque, le Zohar, ainsi que son auteur éponyme, est l'objet d'une grande vénération parmi les communautés séfarades. L'exemplaire présenté ici en est la première édition imprimée.
 
 
 
Cette image est disponible dans la Banque d'images.
Vous pouvez en commander une reproduction.
En payant en ligne, vous bénéficiez du service rapide.
Ajoutez l'image à votre panier.
 
commander