Une figuration voilée
Bible
[Castille ou Aragon], vers 1270-1300
Parchemin, 378 f., 29 x 26 cm
BNF, Manuscrits orientaux, hébreu 24, f. 37 v-38
Le chapitre XV de l'Exode relatant le passage miraculeux de la mer Rouge par les Hébreux est orné d'un décor micrographique réalisé au moyen de l'apparat massorétique ; des formes simples, stylisées et géométriques illustrent l'épisode dont il est question ici : les Hébreux sont partis au milieu de la nuit, Pharaon pleure son premier-né, avant de se raviser et de se mettre à leur poursuite avec son armée ; bloqués devant la mer, les Hébreux crient vers Dieu, Moïse étend les mains, les flots refluent, permettant au peuple de passer à gué, et se referment ensuite sur Pharaon et son armée. Les cercles reliés par un rectangle situés en haut du manuscrit suggèrent probablement les roues des chars de l'armée égyptienne évoqués dans le chant de victoire. Les formes situées au bas du feuillet 38 semblent évoquer les remous de la mer Rouge, illustrant le verset 8 : "Au souffle de ta face les eaux s'amoncellent, les ondes se dressent comme une digue, les flots se figent au sein de la mer."