Une adresse aux nations
Actes des Apôtres en grec
Constantinople, milieu du Xe siècle
Parchemin, 333 f., 33,2 x 23 cm
BNF, Manuscrits, grec 216, f. 41 v-42
"L'enseignement de Paul aux nations", tel est le titre que donne le copiste byzantin du Xe siècle aux versets des Actes qui relatent le changement d'orientation de la prédication de l'apôtre. Devant l'hostilité des juifs, Paul en effet se tourne vers les païens : "Athéniens, à tous égards, vous êtes, je le vois, les plus religieux des hommes", réalisant ainsi la prophétie d'Isaïe : "Je t'ai établi lumière des nations."
L'universalisme de l'Église qu'annonce le passage biblique trouve une subtile traduction dans la présentation du manuscrit médiéval : les colonnes étroites du texte rappellent les grands manuscrits bibliques antiques et, par-delà, la forme primitive du livre sacré, le rouleau. Les colonnes externes de la page sont réservées aux scholies patristiques et médiévales : celles-ci revêtent la forme d'objets géométriques ou liturgiques reprenant la tradition antique des poésies figurées. Rejeté en marge du texte sacré et réduit à une fonction simplement auxiliaire, ce raffinement calligraphique emprunté à l'Antiquité illustre, aux yeux du lecteur du Xe siècle, le triomphe du christianisme et l'aboutissement d'une évolution qui conduit des prophéties vétérotestamentaires aux prédications apostoliques et à l'établissement de l'Église universelle.