Avant saint Jérôme
Évangiles
Italie (?), Ve siècle, écriture onciale
Parchemin, 192 f., 27,8 x 24 cm
BNF, Manuscrits, latin 17225, f. 89 v-90
D'origine africaine, la première version latine de la Bible n'est connue que par des fragments et par des commentaires d'auteurs comme Tertullien ou Cyprien, et c'est en Italie du Nord qu'est élaborée, entre 350 et 380, la première recension européenne, dite Vetus latina (vieille latine), qui découle de la même source que la traduction africaine. La composition de la Vetus latina, variant d'un manuscrit à l'autre, est très complexe. Parmi les exemplaires les plus anciens figurent de nombreux recueils d'évangiles. Dans celui présenté ici, on soulignera l'ordre inhabituel des Évangiles, Matthieu, Jean, Luc et Marc, et l'emprunt de certains passages à la version africaine. La forme presque carrée du volume, l'écriture onciale tracée sur deux colonnes, les titres à l'encre rouge, les initiales formant saillie par rapport au texte des versets sont caractéristiques et permettent de comprendre comment le texte sacré se présente en Occident à la fin de l'Antiquité. Conservé dès le VIIIe siècle dans l'abbaye de Corbie, le manuscrit a été étudié et utilisé dès le Moyen Âge pour l'étude de la Bible.
 
 
 
Cette image est disponible dans la Banque d'images.
Vous pouvez en commander une reproduction.
En payant en ligne, vous bénéficiez du service rapide.
Ajoutez l'image à votre panier.
 
commander