"La religion radieuse" : le christianisme en Chine
Jingjing (traducteur)
Da Qin jing jiao liu xing Zhongguo bei,
"Stèle de la propagation de la religion nestorienne du Da Qin dans l'Empire du milieu"
Chang'an, 781
Estampage sur papier de la partie supérieure de la stèle, 47,5 x 33 cm
BNF, Manuscrits orientaux, estampage Pelliot 139, 4 (1)
La découverte fortuite, vers 1625, dans l'ancienne capitale chinoise Chang'an (actuel Xi'an), d'une stèle inscrite de 1 800 caractères chinois, accompagnés de termes et de noms propres en syriaque, fit sensation parmi les missionnaires chrétiens récemment établis en Chine, puis en Europe où elle n'a cessé depuis lors d'être étudiée. La dalle, surmontée d'une croix, porte un titre en neuf caractères : "Stèle de la propagation de la religion radieuse [la doctrine nestorienne] du Da Qin [la partie orientale de l'Empire romain] dans l'empire du Milieu [la Chine]", dont l'estampage est présenté ici. L'Église nestorienne avait été fondée par Nestorius (vers 385-451), patriarche de Constantinople, dont la doctrine fut condamnée au concile d'Éphèse de 431. Contraint à s'exiler en Orient, il établit une Église syrienne dont l'influence s'étendit rapidement à travers l'Asie. L'inscription débute par une partie théologique, suivie d'une présentation historique relatant l'introduction du nestorianisme en Chine par Aluoben, un missionnaire ayant apporté les Saintes Écritures de Perse à la capitale chinoise en 635. Dès 638, l'empereur autorisait la propagation des livres sacrés et l'édification d'églises et de monastères. Le texte se clôt par des prières versifiées. L'érection de ce monument, le dimanche 4 février 781, marque l'apogée du christianisme nestorien, qui allait être proscrit en 845.
 
 
 
Cette image est disponible dans la Banque d'images.
Vous pouvez en commander une reproduction.
En payant en ligne, vous bénéficiez du service rapide.
Ajoutez l'image à votre panier.
 
commander