D'Isaac au Christ
Miroir de l'humaine salvation
France, milieu du XVe siècle
Parchemin, 53 f., 39 x 27 cm
BNF, Manuscrits, français 188, f. 26 v
Le commentaire de la Bible fut un thème privilégié de la littérature médiévale et la typologie (du grec tupoi signifiant "exemples" ou "caractères") y connut une vogue particulière : elle s'attachait à dégager des concordances entre les événements et les figures de l'Ancien et du Nouveau Testament et entendait démontrer que l'incarnation, la mort et la résurrection du Christ étaient annoncées par énigmes dans les anciennes Écritures.
La typologie a fourni à l'iconographie chrétienne médiévale la plupart de ses thèmes. Elle fleurit dans les Speculum humanae salvationis où chaque scène est illustrée par deux images, celle du Nouveau Testament figurant significativement en premier. Sur l'image de gauche de la page ici présentée le Christ porte sa croix, environné de soldats menaçants, sur l'image de droite Isaac à l'instar du Christ porte lui-même le fagot pour allumer l'autel du sacrifice sur lequel il s'apprête à monter : "Et cette porture de la croix [...] fut préfigurée jadis en Ysaac fils d'Abraham..."