L'Arabie, berceau de l'islam
Nicolas Sanson (1600-1667)
Carte des trois Arabies
Paris, 1654
41,5 x 49 cm
BNF, Cartes et Plans, Ge DD 2987(6665)
À la fin du VIe siècle, la péninsule Arabique, lieu de naissance de l'islam, est un immense désert de près de 3 millions de km2, parsemé d'oasis et de villes carrefours, sillonné par les tribus nomades et les caravanes commerçant par la mer avec l'Égypte, l'Éthiopie et les pays du golfe Persique et par la terre jusqu'en Syrie et en Mésopotamie. La région est alors dominée à l'ouest par l'Empire byzantin et à l'est par les Sassanides. La péninsule, majoritairement polythéiste, comprend des tribus arabes converties au christianisme ainsi que des tribus juives. C'est dans ce cadre que se déroule la prédication de Muhammad. Né en 570 à La Mecque, pôle économique et religieux du Hedjaz, il y reçoit les premières révélations divines. En 622, il se réfugie avec ses fidèles à Yathrib, future Médine. Devenu chef politique et militaire, il rentre en vainqueur dans la ville qu'il avait fuie et y meurt, en 632. Un siècle plus tard, l'islam triomphant a conquis un large territoire qui s'étend de l'Espagne jusqu'aux abords de la Chine. La région est évoquée ici par une carte occidentale exécutée par Nicolas Sanson, l'un des plus célèbres cartographes du XVIIe siècle.
 
 
 
Cette image est disponible dans la Banque d'images.
Vous pouvez en commander une reproduction.
En payant en ligne, vous bénéficiez du service rapide.
Ajoutez l'image à votre panier.
 
commander