Constitution d'un droit musulman
Mâlik ibn Anas (Médine, mort en 796)
Al-Muwattâ' (Le Chemin aplani)
Maghreb, 1326
Parchemin, 154 f., 24 x 20 cm
BNF, Manuscrits orientaux, arabe 675, f. 75 v-76
Le Coran ne contenant qu'un nombre limité de versets à caractère juridique, on dut élever le hadith, les traditions du Prophète, au rang de seconde source de l'islam pour élaborer un droit islamique. Composé à la fin du VIIIe siècle par Mâlik Ibn 'Anas, le Muwattâ' constitue la première tentative sérieuse de collection de traditions et le corpus juridique y prédomine. Le livre reflète le consensus des savants de Médine dont Mâlik était l'un des représentants et qui est, en fait, une adaptation de l'ancienne coutume médinoise aux besoins de la société musulmane. Il donna naissance à l'une des quatre grandes écoles juridiques de l'islam, le malékisme, majoritaire en Afrique du Nord mais aussi dans une partie de l'Égypte, au Soudan et en Afrique noire, qui se caractérise par son rigorisme.
Le manuscrit de ce texte fondateur réalisé au Maghreb au XIVe siècle, est, à l'instar des corans de la même époque, encore copié sur parchemin et enluminé d'or, preuves de l'importance qu'on accordait à l'ouvrage.
 
 
 
Cette image est disponible dans la Banque d'images.
Vous pouvez en commander une reproduction.
En payant en ligne, vous bénéficiez du service rapide.
Ajoutez l'image à votre panier.
 
commander