L'imâm 'Alî, figure centrale du chiisme
Badî' al-Zamân Shîrâzî (Téhéran, mort en 1880)
Tuhfat al-badâ'î'
(Recueil d'anecdotes satiriques et édifiantes en prose et en vers)
Iran, 1861
Papier, 41 f, 27 x 18,5 cm
BNF, Manuscrits orientaux, supplément persan 1363, f. 15
Partagé en de nombreuses tendances dissidentes, le chiisme, parti de 'Alî, sans remettre en cause les dogmes et principes fondamentaux de l'islam, y ajoute la croyance en l'imamat. Sortes de manifestations de Dieu sur terre, infaillibles sur le plan doctrinal, les imams qui descendent de 'Alî se succèdent, pour le courant majoritaire, jusqu'au douzième ; les croyants considèrent que celui-ci n'est pas mort mais simplement occulté et qu'il reviendra sur terre comme messie (mahdî) ; les autres courants s'arrêtent au cinquième ou septième imam. Ces mouvements, qui disposent d'un clergé spécifique, vouent un véritable culte à 'Alî et à ses fils, particulièrement à Husayn, mort en martyr à Karbala, prototype du héros valeureux prêt au sacrifice suprême.
Finement exécutée, la peinture aux couleurs vives évoque la figure mythique du premier imam, 'Alî, reconnaissable à son nimbe d'or, avec, à ses côtés, sa femme Fâtima, fille aînée du prophète Muhammad, sur fond de campagne occidentale verdoyante. Ce manuscrit de luxe est caractéristique de l'époque qadjar qui intègre à la tradition picturale safavide de nombreux éléments européens.
 
 
 
Cette image est disponible dans la Banque d'images.
Vous pouvez en commander une reproduction.
En payant en ligne, vous bénéficiez du service rapide.
Ajoutez l'image à votre panier.
 
commander