La pouvoir magique des lettres
Al-Bûnî (Bône, mort en 1525)
Shams al-ma'ârif al-kubrâ
(Soleil des grandes connaissances)
XIXe siècle
Papier, 107 f., 20,5 x 13 cm
BNF, Manuscrits orientaux, arabe 6681, f. 89 v-90
Copié sur un cahier d'écolier à l'imitation des manuscrits enluminés, ce petit livre, peut-être dû à un scribe européen, reprend l'un des recueils talismaniques les plus répandus du monde arabo-musulman, constituant encore aujourd'hui un succès en librairie. Compilé au XIe siècle par al-Bûnî, savant inconnu originaire de Bône, l'ouvrage en quarante chapitres dont il existe des versions de différentes longueurs, est consacré essentiellement au pouvoir magique des lettres et à la manière d'utiliser leur force surnaturelle pour infléchir le sens des événements. Traité de magie pratique, il répond essentiellement à des besoins très terrestres (santé, argent, amour, pouvoir, richesse...) aux fins desquels il utilise une combinatoire où les noms divins et certains versets coraniques ont une part importante. Il contient, outre les carrés magiques faits de lettres et de chiffres, des tableaux ; on peut lire dans celui de la page ci-dessous le verset du Trône.
 
 
 
Cette image est disponible dans la Banque d'images.
Vous pouvez en commander une reproduction.
En payant en ligne, vous bénéficiez du service rapide.
Ajoutez l'image à votre panier.
 
commander