Minuscule caroline
Bible du Comte Rodrigo, gendre de Charlemagne
Copiée à l'abbaye de Saint-Martin de Tours, vers 835
BNF, Manuscrits, latin 3 f. 183v
La volonté des carolingiens de simplifier et d'unifier l'écriture dans tout le royaume aboutit, après un lent processus, à imposer la minuscule caroline dans toute l'Europe occidentale dès le second quart du IXe siècle. Cette écriture unique et universelle a atteint une perfection inégalée vers le milieu du IXe siècle, dans les magnifiques bibles produites par le scriptorium de l'abbaye de Saint-Martin de Tours.
C'est une écriture régulière et arrondie où chaque lettre est dessinée selon un ductus bien défini, qui respecte l'équilibre entre le corps de la lettre et ses hastes montantes et descendantes. Elle est caractérisée par une absence presque totale de ligatures (hormis "et" et "st" ) et d'abréviations.