Tétraévangile arménien
Évangile de Surxat' (Stary-Krym)
Crimée, 1356. Parchemin
BNF, Manuscrits, arménien 17 f. 7
Quand l'Arménie adopte le christianisme au début du IVe siècle, l'arménien n'était encore qu'une langue parlée. C'est un siècle plus tard que naîtra l'alphabet arménien avec la première traduction de la Bible faite sur les versions grecque et syriaque. L'arménien devient alors une langue écrite, le grabar. Les langues géorgienne et albanienne se sont dotées elles aussi d'un alphabet pour transcrire la Bible.
C'est sous l'impulsion du moine Mesrop Machtotz et du catholicos Sahak (Isaac), dernier descendant mâle de saint Grégoire l'Illuminateur, que naît l'alphabet arménien avec la première traduction de la Bible.