Les traducteurs de la Bible à Pharos
Gravure, XVIIe siècle
BNF, Estampes et Photographie
Au IIIe siècle avant notre ère, apparaît une traduction officielle de la Torah en grec. La légende relate le miracle de cette traduction : soixante-douze rabbins sur l'île de Pharos au large d'Alexandrie auraient tous traduit de la même façon la bible hébraïque. D'où le nom de Septante qui sera donné à cette traduction assez littérale, destinée aux juifs d'Alexandrie avant d'être abandonnée aux chrétiens. Contrairement à ce qui se pratique de nos jours, sa lecture était autorisée dans les synagogues.