Guiard des Moulins, Bible historiale
La Nativité
France, XIVe siècle
BNF, Manuscrits, français 152 f. 375
Depuis le IVe siècle en Occident, les chrétiens fêtent la naissance de Jésus le 25 décembre, jour de la fête romaine du solstice d'hiver, c'est-à-dire le jour où la lumière recommence à croître, choisi par l'église comme symbole du Christ "lumière du monde". Pour les chrétiens, Jésus est fils de Dieu, né dans le sein de Marie, par l'opération du Saint Esprit. Par la nativité, les chrétiens fêtent le mystère de l'incarnation, qui est l'irruption de Dieu dans l'histoire des hommes.
Selon la tradition, la naissance miraculeuse de Jésus est annoncé dans l'Ancien Testament par le prophète Isaïe. Seul l'évangéliste Luc donne un récit complet de la nativité, enrichi au fil des siècles par des légendes héritées des évangiles apocryphes (comme l'âne et le bœuf ou le nom des rois-mages).