Guiard des Moulins, Bible historiale
Moïse et le Buisson ardent
Paris, début XIVe siècle
BNF, Manuscrits, français 160 f. 46
Le Buisson brûle sans se consumer, il a force d'attraction et de résistance en même temps, il est symbole de la vie à sa source. La voix invisible qui est en son centre révèle Dieu comme celui qui est et sera mais aussi comme celui qui dit qu'il est, inséparablement être et parole. De la même manière, la tradition chrétienne avec saint Jean évoquera le mystère du Verbe de Dieu : "la Parole était avec Dieu et la Parole était Dieu".
Si Dieu parle aux prophètes par des visions et par des songes, c'est directement qu'il s'adresse à Moïse, comme beaucoup plus tard à Jésus: "Je lui parle bouche à bouche en me faisant voir" (Nb. 12, 6-8). Comme Jésus transfiguré sur la montagne, Moïse redescendant du Sinaï rayonne si intensément que le peuple le supplie de cacher son visage.