Jean Colombe, enlumineur
Le Christ et ses disciples
Ludolphus de Saxonia (v.1300-1378), Vie de Jésus-Christ
Vers 1486
BNF, Manuscrits, français 178 f. 154v
Le christianisme présente la particularité fondatrice de porter la marque d'une langue originelle qui n'est pas celle de son fondateur. Jésus parlait l'araméen, la langue usuelle en Galilée dans laquelle il prêchait. Mais son enseignement, resté oral, sera transmis par des disciples de culture grecque, langue véhiculaire de l'époque. La question de la traduction est au centre de la fixation des textes.