Évangiles gréco-latins
Saint Jean lisant
XIIIe siècle
BNF, Manuscrits, grec 54 f. 278v
C'est au IIe siècle que les Romains inventèrent le codex à partir de tablettes de bois recouvertes de cire qu'ils liaient pour faire une sorte de livre de bois. En remplaçant les plaquettes par des feuilles de parchemin puis en les pliant et en les cousant, ils créèrent le livre. Les Chrétiens adoptèrent rapidement cette nouvelle forme du livre par commodité sans doute, peut-être aussi parce qu'elle correspondait bien à leur vision d'un temps orienté, vectorisé, aimanté par un but, par une dimension eschatologique. Le rouleau ne disparut pas pour autant complètement, il est souvent présent dans les représentations d'évangélistes au travail.
Saint Jean ici ouvre un codex, il a devant lui un meuble de rangement des rouleaux.