Bible hébraïque
L'arbre de vie
Saragosse, 1404
BNF, Manuscrits, hébreu 31 f. 4
Dans le jardin d'éden les fruits de l'arbres de la connaissance du bien et du mal et de l'arbre de la vie éternelle étaient interdits à la consommation, précisent les rabbins sous peine de devenir mortel. Adam et ève sont chassés du paradis et condamnés à subvenir à leurs besoins en punition d'une faute qui, selon la tradition juive, n'incombe qu'à eux, sans préjudice pour leurs descendants.
Le jardin dans lequel Adam et ève furent conduits après leur création se dit en hébreu Gan Eden. éden serait un lieu situé en Orient. Ce paradis, pardès en hébreu, terme qui dérive d'un mot persan, est le lieu idéal par excellence, splendide, éblouissant et luxuriant. Il préfigure dans la tradition juive le paradis dans lequel les justes seront reçus après leur mort.