Bible hébraïque, Massore
Récolte des olives. Pressage de l'huile pour la Menorah
Suisse alémanique, 1294-1295
BNF, Manuscrits, hébreu 5 f. 118v-119
L'interdit du second des Dix commandements – "tu ne feras point d'idole, ni une image quelconque de ce qui est en haut dans le ciel ou en bas sur la terre ou dans les eaux au dessous de la terre" – a été interprété avec plus ou moins de rigueur. La micrographie permet de contourner cet interdit : souvent abstraite ou géométrique mais parfois figurative, elle affecte les notes critiques (massore). Elle peut être simplement ornementale ou proposer parfois des significations profondes en résonance avec le texte. Ici le décor est réalisé avec la massore.
A la fin de l'Exode, un olivier à sept branches occupe toute la page; à droite un personnage cueille des olives; à gauche deux autres s'affairent à les presser pour en extraire l'huile. Il s'agit là de l'huile de l'onction sainte destinée à oindre le Tabernacle, son mobilier et ses prêtres (Exode, 30, 24-33). L'image renvoie aussi à la vision de Zacharie qui, à travers les deux "fils de l'huile", Zorobel et Josué, évoque la restauration spirituelle au temps du salut.