Coran, sourate XLVIII, 20
Pureté de l'écriture coufique de large module
IXe-Xe siècles. Parchemin
BNF, Manuscrits, arabe 350
Le texte de la recension n'étant pas vocalisé, ce serait al-Hajjâj (694-714) gouverneur d'Irak qui aurait introduit les signes vocaliques. Enfin, au Xe siècle, sous l'impulsion d'ibn Mujâhid, spécialiste de lecture coranique, on établit sept systèmes canoniques de lecture, incluant les variantes admises. à l'époque contemporaine, seules deux lectures sont d'un usage courant, le warsh pour le Maghreb et le hafs pour le Machreq.