Coran maghrébin
Maghreb, XIIIe-XIVe siècles. Encre or, noir, bleu et jaune sur parchemin.
BNF, Manuscrits, Smith-Lesouëf 217
La vocalisation fait appel à l'or, mais aussi au bleu et au jaune. Les versets sont séparés par le mot âya (verset) inscrit dans un rond bleu. Les groupes de dix versets sont signalés par une couronne tressée dorée et un motif en marge, comprenant le mot 'ashr (dix) sur fond bleu.