Coran
Une sourate mekkoise
égypte, XVe siècle.
BNF, Manuscrits, Smith-Lesouëf 220, f. 441v
Elles ont été classées, postérieurement à la constitution du corpus, par ordre décroissant de longueur. Elles peuvent varier de 3 à 286 versets. La plus longue est la seconde sourate "La Génisse". Les exégètes musulmans distinguent traditionnellement sourates mecquoises révélées au début de la prédication à la Mecque et sourates médinoises datant d'après l'hégire. Les premières, très courtes et aux versets brefs, se caractérisent par leur style exhortatif tandis que les secondes, plus longues, contiennent surtout des normes religieuses et sociales. D'autres systèmes de classification existent.
Après le titre de la sourate XXXVII, Al-Sâfât, "Ceux qui sont placés en rangs", on peut lire le nombre de ses versets et l'indication de son origine mekkoise.