Mîr Hwând, Rawzat al-safâ (Le lieu de repos des Purs)
Le Christ et la table miraculeuse
Iran, 1remoitié du XVIIe siècle
BNF, Manuscrits, suppl. persan 1567 f. 163
Le Coran affirme que Jésus n'est pas mort sur la croix : les juifs ont bien cru le tuer mais un autre homme lui a été substitué. Les théologiens divergent sur sa mort ; pour les uns, il est élevé vivant au ciel, pour d'autres il meurt de mort naturelle. Selon certains auteurs, il reviendra sur terre à Damas, Jérusalem ou en Inde. Décrit comme un homme pieux, la tradition soufie en a fait un exemple de méditation pour les ascètes et les mystiques, mettant en avant sa pauvreté et son enseignement.
Dans cet épisode évoqué dans la sourate V "La Table servie" Jésus, à la demande de ses Apôtres, demande que Dieu fasse descendre du ciel une table servie. Elle constitue à la fois une fête et une preuve de sa mission prophétique. On a pu y voir une réminiscence de la Cène ou de la vision de Pierre rapportée dans les Actes des Apôtres.