Abd-ollâh Chehâbi, calligraphe
Micrographie d'une sourate du Coran
BNF, Manuscrits, suppl. persan 1955 pièce 6
Persans et Ottomans mirent à la mode les muraqqa', albums de pièces calligraphiées, reliées entre elles ou sur des feuillets séparés, sur lesquels on copiait avec virtuosité dans les différents styles, les noms de Dieu, des citations coraniques ou des recueils d'aphorismes du Prophète. Ces albums réunissaient des œuvres choisies, signées par des maîtres différents ou spécialement exécutés pour la circonstance. Les espaces entre les calligraphies étaient finement décorés et les papiers souvent de couleur différente ou mouchetés d'or.
Cette calligraphie persane est un exemple étonnant d'écriture naskhi ghobâri (c'est-à-dire "fine comme la poussière"). Il s'agit d'une copie de la sourate al-Yas du Coran. Une inscription indique qu'il s'agit d'une "prière de l'imam 'Ali destinée à être portée attachée sur le bras" comme amulette.