Abraham
dans la tradition hébraïque
L'établissement de l'Alliance

À travers la figure d'Abraham, la Bible évoque l'établissement d'une Alliance entre Dieu et ce qui deviendra "son" peuple. Événement fondateur de l'histoire du salut, l'Alliance est un contrat qui implique des responsabilités réciproques. Dieu promet à Abram une extraordinaire fécondité. Ill lui demande en échange absolue fidélité et lui impose deux rites fortement symboliques : l'adoption de noms nouveaux et la circoncision de tous ses descendants.
Abram devient Abraham

Haggadah, rituel de la Pâque
Italie, 1583
BNF, Manuscrits, hébreu 1388 f. 7v

Le nom nouveau d'Abraham que reçoit le Patriarche signifie "père d'une multitude", et porte en germe la vocation neuve qui lui incombe. Quant à Saraï, elle devient Sarah, c'est-à-dire "princesse", terme qui souligne sa dignité. Ce change-ment de dénomination marque le lien qui unit dans la pensée biblique, le nom, la fécondité et la bénédiction, trois dimensions où se rencontrent les hommes et Dieu.
 2/8