La Parole magnifiée

Pour les musulmans, le Coran est la parole de Dieu descendue du ciel sur terre. L'acte d'écrire lui-même s'inscrit dans le Coran et il est dit à la sourate XCVI, "Le caillot de sang" v. 3-5 "Lis !. Car ton Seigneur est le Très-Généreux qui a instruit l'homme au moyen du calame, et lui a enseigné ce qu'il ignorait.". Cette nature sacrée du Verbe a chargé très tôt l'écriture d'une forte connotation symbolique et l'art de la calligraphie devint rapidement le premier des arts de l'islam, magnifiant la parole sacrée.
L'archange Gabriel révèle au prophète Muhammad la VIIIe sourate

Siyar-i Nabî (Vie du Prophète)
Turquie, Istanbul, fin du XVIe siècle
Musée du Louvre, Arts de l'islam, inv. MAO 708

Le visage voilé et auréolé de la mandorle de gloire, le Prophète reçoit de l'archange le texte de la VIIIe sourate. Les hommes alignés à gauche sont sans doute les compagnons de Muhammad, ceux qui ont cru en sa mission prophétique. Les quatre premiers califes se tiennent à droite. Le plus jeune, vêtu de vert, est 'Alî, le cousin et gendre du Prophète, l'époux de sa fille Fâtima.
 1/16