Fixation du Canon

Au IVe siècle, face au foisonnement des textes et au déferlement des hérésies, gnostiques notamment, les autorités chrétiennes se réunissent en concile pour clore le corpus biblique. Elles fixent un canon (mot grec signifiant "règle") et rejettent les textes dits "apocryphes" (secret, caché) comme non authentiques. Des manuscrits commencent à regrouper l'Ancien et le Nouveau Testament. Eusèbe, évêque de Césarée, propose une table de concordance pour mettre en évidence les passages identiques ou originaux des quatre Évangiles "canoniques".
Tables de concordance des quatre Évangiles

établies par Eusèbe de Césarée
Constantinople, Xe siècle
BNF, Manuscrits, Coislin 20 f. 5v-6

Placées en tête de la plupart des manuscrits grecs des Évangiles, les Tables d'Eusèbe établissent en dix tableaux une concordance de l'ensemble des passages des quatre Évangiles canoniques.
 1/3