L'arabe, langue de la Révélation

Le texte du Coran, "dicté" en arabe, doit être appris et récité dans cette langue. Il est utilisé pour la liturgie uniquement en arabe car s'il est traduit, il cesse d'être la Parole de Dieu. Néanmoins l'islam s'étant étendu à des pays plus lointains non arabophones, des traductions virent le jour, les premières en Iran dès le Xe ou XIe siècles mais uniquement pour accéder à la compréhension du texte.
Commentaire du Coran par Tabari

Traduction persane
Tabriz, 1210-1255. Papier
BNF, Manuscrits, suppl. persan 1610 f. 5v
 1/3