La terrible et merveilleux signe qui a este veu sur la ville de Paris, avecque vent grand clarte et lumiere, tempeste et fouldre, et aultre signe, lesquez ont este veu par plusieurs lieux…
Occasionnel
Alain Lotrian, Paris, 1531.
in-8°
BnF, Réserve des livres rares, RES 8-LK7-27224
© Bibliothèque nationale de France
Parmi la littérature du fait divers dont relèvent de nombreux occasionnels, cataclysmes et prodiges occupent une place majeure. Le Terrible et merveilleux signe… relate ainsi l’apparition d’un dragon dans le ciel de Paris, de Saint-Denis et de Meaux le 21 janvier 1531, et l’interprète comme un « signe pour les hérétiques qui règnent pour l’heure sur la terre en plusieurs contrées, et principalement aux Allemagnes ». Aussi la publication est-elle justifiée par le besoin « qu’on prie Dieu pour la paix et union de toute Chrétienté ».
L’écho de l’actualité politique est net : après l’échec de la conciliation tentée par la diète d’Augsbourg de 1530, les princes protestants du Nord de l’Empire commencent à former la ligue de Smalkalde pour résister par les armes à Charles Quint. ( J.-M. Ch.)
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu