Gracchus Babeuf
Le Tribun du peuple
n° 34
François-Noël Babeuf, 15 brumaire an IV [6 novembre 1795].
in-8°
BnF, Philosophie, Histoire, Sciences de l’homme, 8-LC2-825
© Bibliothèque nationale de France
Le Tribun du peuple, ou le Défenseur des droits de l’homme est la continuation du Journal de la liberté de la presse que François-Noël Babeuf, dit Gracchus (1760-1797), profitant de la liberté qui suit la chute de Robespierre, a lancé le 3 septembre 1794 et dont il change le titre le 5 octobre à partir du n° 23. Le Tribun, que Babeuf rédige seul, est tiré à deux mille exemplaires et compte près de six cents abonnés. Pour cet ancien feudiste que scandalise la répartition inégale de la propriété, le rôle du journaliste est non seulement de « tout dire au peuple » mais aussi d’organiser son combat dans la guerre « perpétuelle » des riches contre les pauvres. Ce n° 34 marque la reprise de la publication du journal qu’avait interrompue l’emprisonnement de Babeuf, arrêté le 7 février 1795 après la saisie de son n° 33 jamais publié.
Babeuf poursuivra sa publication jusqu’au n° 43 du 24 avril 1796, mais dans la clandestinité dès le n° 38. Arrêté de nouveau le 10 mai 1796, il est traduit devant la Haute Cour de justice avec ses complices de la Conjuration des Égaux et guillotiné le 27 mai 1797. (Y. F.)
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu