Le Miroir
n° 150, page une
8 octobre 1916.
33,5 × 24 cm
BnF, Estampes et Photographie, QE-839 PET FOL
© Bibliothèque nationale de France
Sur le modèle de magazines photographiques américains, Paul Dupuy lance en 1912 un journal qui se regarde plus qu’il ne se lit. Après des débuts difficiles, Le Miroir, publié par Le Petit Parisien, connaît une progression fulgurante durant la guerre de 1914-1918, à laquelle il se consacre tout entier. Vendu à près d’un demi-million d’exemplaires, il donne à voir la violence de la guerre, comme sur cette une d’octobre 1916. Pour ne pas dépendre du service photographique des Armées, Le Miroir fait appel aux contributions de ses lecteurs. L’hebdomadaire propose ainsi des images inédites et moins contrôlées du conflit. Sous sa manchette, on peut lire que « Le Miroir paie n’importe quel prix les documents photographiques relatifs à la guerre, présentant un intérêt particulier ». Malgré une surveillance sévère, la photographie de guerre n’est pas totalement censurée.
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu