L'arrestation de Violette Nozières
Paris-Soir, n° 3616, page une
30 août 1933.
59 × 42,5 cm
BnF, Droit, Économie, Politique, GR FOL-LC2-6492
© Bibliothèque nationale de France
« Tout grand quotidien d’information doit placer à côté de la nouvelle le document photographique qui non seulement l’authentifie mais en donne la physionomie exacte » assure, dans son éditorial du 2 mai 1931, le directeur de Paris-soir Jean Prouvost. Le journal a alors pour sous-titre « quotidien d’informations illustrées ». La une du 30 août 1933 relate avec force images l’arrestation de la jeune et mystérieuse parricide Violette Nozières. Mêler à la une photographies et sujets populaires (faits divers, affaires à rebondissements, exploits sportifs) a été la clé de l’immense succès de la nouvelle formule de Paris-soir. Au même moment, les anciennes formules de la presse populaire déclinent à mesure que la radio se développe.
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu