Défense de la France
Défense de la France
n° 39, page une
30 septembre 1943.
29 × 20 cm
BnF, Réserve des livres rares, RES G-1470 (88)
© Bibliothèque nationale de France
Défense de la France est un des principaux mouvements de résistance. De sensibilité nationaliste, il est constitué par des étudiants, autour de figures charismatiques comme celles de Philippe Viannay ou Robert Salmon. Le mouvement publie ce qui devient rapidement le premier journal clandestin de la Résistance, avec un tirage de 450 000 exemplaires en 1944.
En septembre 1943, le comité de rédaction décide de sortir un numéro consacré à la répression et la terreur nazie en Europe occupée. C’est le professeur Gandillot, prisonnier dans un Oflag, qui, par le biais des échanges de colis, a pu transmettre les informations sur les prisonniers russes. Cette une constitue l’un des premiers témoignages contemporains de la barbarie nazie.
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu