Le manifeste des « 343 salopes »
Le Nouvel Observateur, n° 334, p. 5
5 avril 1971.
34 × 27 cm
BnF, Littérature et Art, FOL Z-1575
© Le Nouvel observateur, 1971
France Observateur est repris en 1964 par l’industriel Claude Perdriel qui confie la direction de la rédaction à Jean Daniel. Rebaptisé Le Nouvel Observateur, l’hebdomadaire marqué à gauche profite du renouveau du parti socialiste dans les années 1970. En 1971, le journal provoque de vives réactions en publiant l’appel de 343 femmes déclarant avoir avorté. De nombreuses célébrités et des militantes du MLF (Mouvement de libération des femmes) y réclament le droit à l’avortement libre et gratuit. C’est une caricature de Cabu à la une de Charlie Hebdo qui renomme le manifeste : elle met en scène Michel Debré, partisan d’une politique nataliste, auquel est posée la question : « Qui a engrossé les 343 salopes du manifeste sur l’avortement ? » et qui répond : « C’était pour la France ! » En février 1973, un autre manifeste de 331 médecins ayant pratiqué l’avortement poursuit le combat qui n’aboutit qu’en janvier 1975 avec la légalisation de l’avortement.
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu