Le marbre, tables de montage du quotidien Le Monde, rue des Italiens
Ouvriers typographes travaillant à la composition d’un numéro du Monde
AFP, 8 septembre 1970.
photographie noir et blanc, tirage récent
collection AFP
© AFP Photos
À l’imprimerie du quotidien Le Monde rue des Italiens à Paris en 1970, la page est composée sur une table métallique plate (le marbre) à partir d’un cadre en métal rigide (la forme) qui a la taille de la page à imprimer. Le typographe (ou typo) assemble et serre les lignes et les textes venant de la linotype, les filets, les illustrations… Tous ces éléments ont la même épaisseur, sauf bien sûr les blancs (les espaces). Avant le serrage, on tire à la brosse une épreuve (la morasse), pour vérifier si les corrections ont bien été portées et s’il n’y a pas de nouvelles erreurs, par exemple sur les titres. Lorsque la page est composée, on pose dessus un papier épais et, par une forte pression, on obtient un moule en creux à la fois léger – donc facile à transporter – et pouvant résister au plomb fondu qu’on va lui injecter : c’est le flan.
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu