La pleureuse d’Ishinomaki
Paris-Match, n° 3226, page une
photographie couleur de Tadashi Okubo – Yomiuru Shimbun, 17 mars 2011.
31 × 23,5 cm
BnF, Droit, Économie, Politique, FOL Z-1477
©Paris-Match, 2011
« À Ishinomaki, province de Miyagi, après le tsunami du 11 mars 2011 au Japon : jeune femme parmi les décombres »
Alors que le tsunami japonais a donné lieu à quantité de photographies prises par des particuliers ou des correspondants, de nombreux titres ont choisi pour leur une cette même image diffusée par trois grandes agences internationales (Reuters, AP, AFP). Se prêtant à la verticalité d’une une, la « Madone des décombres » revêt, par l’agencement intelligible de symboles forts (une femme, debout, au milieu des ruines) un caractère d’icône et entre en résonance avec une longue tradition de représentations de souffrance et de désolation.
L’impossibilité pour les magazines de s’offrir l’exclusivité de l’image a aussi contribué à ce que, largement reprise, elle devienne emblématique de l’événement.
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu