L’assassinat de l'archiduc d'Autriche François-Ferdinand
Le Petit Parisien
29 juin 1914.
BnF, philosophie, histoire, sciences de l'homme, GR FOL- LC2- 3850
© Bibliothèque nationale de France
L'assassinat de l'archiduc d'Autriche François-Ferdinand occupe la totalité de la première page du Petit Parisien du 29 juin 1914. Fidèle à la formule qui a fait son succès, le quotidien, qui s'enorgueillit du « plus fort tirage de la planète » (1,3 million d'exemplaires) compose une Une riche en informations aux tons différents : un premier article tente d'analyser les raisons de l'attentat :« S'agit-il d'une vengeance slave contre l'archiduc, qui passait pour être slavophobe et pour rêver d'une grande Autriche bâtie sur la défaite et l'assujettissement des Serbes et des Monténégrins. Il est probable.». Complété par le récit détaillé des événements de la journée, puis par un retour sur la carrière de l'archiduc, l'article se clôt sur par la présentation du nouveau prince héritier et de sa femme. L'organisation des photographies reproduit visuellement ce souci de l'avenir : à gauche les photographies des deux victimes, à droite celles de leurs héritiers. Plus bas le théâtre des événements, sous forme de plan et de photographie commentée de la ville. On est encore bien loin de voir dans ce drame l'événement déclencheur de la Première Guerre mondiale...
 
 

> partager
 
 

 
 

 
> copier l'aperçu