Le Tribun du peuple
Gracchus Babeuf
Le Tribun du peuple
18e siècle.
BnF, estampes et photographies, N-2 (BABEUF, GRACCHUS)
© Bibliothèque nationale de France
Le Tribun du peuple, ou le Défenseur des droits de l’homme est la continuation du Journal de la liberté de la presse que François-Noël Babeuf, dit « Gracchus » (en hommages aux Gracques qui tentèrent d’imposer durant la Rome antique une réforme agraire plus égalitaire) a lancé le 3 septembre 1794. Le Tribun, que Babeuf rédige seul, est tiré à deux mille exemplaires et compte près de six cents abonnés.
Scandalisé par la répartition inégale de la propriété, Babeuf est convaincu que le rôle du journaliste est non seulement de « tout dire au peuple » mais aussi d’organiser son combat dans la guerre « perpétuelle » des riches contre les pauvres. Il poursuivra sa publication jusqu’au numéro 43 du 24 avril 1796, mais dans la clandestinité dès le numéro 38. Traduit devant la Haute Cour de justice avec ses complices de la Conjuration des Égaux, il est guillotiné le 27 mai 1797.
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu
 
 
> commander