Les premiers journaux

Théophraste Renaudot en 1644, âgé de 58 ans

Le fondateur de la Gazette
Michel Lasne, Paris, 1644.
gravure sur cuivre, 21,5 × 15 cm
BnF, Philosophie, Histoire, Sciences de l’homme, 4-LC2-1
© BnF
Selon une formule conventionnelle du portrait bourgeois au milieu du XVIIe siècle, Renaudot (1586-1653), reconnaissable à son nez camus, est représenté en homme de cabinet, assis à sa table de travail, avec la touche d’apparat qu’apporte à l’arrière-plan le drapé d’un rideau. Deux ans avant qu’il n’en reçoive officiellement le titre en remerciement de ses services (6 mai 1646), il est déjà qualifié ici d’« historiographe du roi ».
Cette qualité témoigne de l’association qu’on continuait de faire entre écriture de l’histoire et rédaction de l’information, présentée comme l’historiographie du temps présent dans la tradition du genre antique des annales : grandissement héroïque propre à couvrir sa dimension pratique de propagande politique. ( J.-M. Ch.)