La Presse à la Une

Le Temps

n° 1, page une
25 avril 1861.
62 × 45 cm
BnF, Philosophie, Histoire, Sciences de l’homme, GR FOL-LC2-2994
© BnF
Le Temps, lancé le 25 avril 1861 par le libéral Auguste Nefftzer et repris par Adrien Hébrard dix ans plus tard, annonçait ainsi le principe directeur de sa rédaction : « De la mission d’éducation publique que nous assignons à la presse, notre programme découle tout naturellement. […] nous devrons nous attacher à solliciter le libre raisonnement de nos concitoyens et […] nous chercherons moins à leur inculquer une opinion toute faite qu’à les mettre en état de s’en former par eux-mêmes. » De fait, le journal se démarque par le sérieux de son contenu, une qualité unanimement reconnue et l’importance de son réseau de correspondants. Quotidien républicain et conservateur, Le Temps devient l’organe officieux de la diplomatie française durant l’entre-deux-guerres et se saborde le 30 novembre 1942. Ses locaux réquisitionnés et son matériel saisi à la Libération permettent le lancement le 18 décembre 1944 du Monde qui le remplace comme organe de référence.