La Presse à la Une

L'arrestation de Bonnot

Le Petit Parisien, n° 12966, page une
29 avril 1912.
59 × 44 cm
BnF, Droit, Économie, Politique, GR FOL-LC2-3850
© BnF
Dès avril 1904, le quotidien Le Petit Parisien paraît accompagné du sous-titre : « le plus fort tirage des journaux du monde entier ». Profitant de l’amélioration du matériel d’imprimerie et répondant aux attentes d’un lectorat en pleine expansion et friand de faits divers, Le Petit Parisien est alors le plus lu des quotidiens de la IIIe République. Il tirera 2 millions d’exemplaires quotidiens durant la Grande Guerre et jusqu’à 3 millions au lendemain de l’armistice. La photographie, qui fait irruption en 1903 dans les colonnes du journal, bouleverse la mise en page, jusqu’à supplanter le texte de l’article. Ainsi de cette composition sur l’arrestation sanglante de Bonnot : la mise en images répond aux attentes suscitées par un titre qui s’étale sur six colonnes ; les rôles sont distribués et le décor dévoilé (ici un plan s’ajoute aux photographies) pour donner à voir au lecteur, comme s’il y était, le déroulement et l’issue funeste de cette opération de police.