Ces unes qui ont fait l\'histoire

L’assassinat de Jaurès

Le Petit Journal
1er août 1914.
BnF, droit, économie, politique, GR FOL- LC2- 3011
© BnF
Le 31 juillet 1914, l’étudiant nationaliste Raoul Villain assassine Jean Jaurès au café du Croissant. Ce meurtre met fin aux derniers espoirs de paix. Jaurès, ardent défenseur de la paix et fidèle à la ligne arrêtée par l’Internationale ouvrière, militait pour la grève générale en cas de déclenchement du conflit. Le 3 août, l’Allemagne déclare la guerre à la France et les députés socialistes se rallient à l’Union sacrée en votant les crédits de guerre.
Le Petit Journal consacre sa une à l’assassinat de Jaurès : un article central relate le drame dans le détail, et campe les manifestants s’écriant « Vive Jaurès ! A bas la guerre ! ». Sans lier pourtant les deux événements, le Petit Journal se concentre aussi sur l’imminence du conflit, tandis que des dépêches venues de l’étranger confirment la mobilisation de l’autre côté des frontières : « Le sort en est jeté, nous sommes à la veille de la guerre ».