Les premiers journaux

Camille Desmoulins

Le Vieux Cordelier
1790.
BnF, Histoire, philosophie, sciences de l'homme, 8-LB39-2753
© BnF
Journaliste reconnu des Révolutions de France et de Brabant, Camille Desmoulins publie le 5 décembre 1793 le premier numéro du Vieux Cordelier. Six numéros paraissent en moins de deux mois et rencontrent un énorme succès. Dénonçant la Terreur, il devient suspect aux yeux du Comité de salut public mené par Robespierre et Barère et sera guillotiné le 5 avril 1794.
Dans le n°7 du Vieux Cordelier, saisi avant sa mort mais publié en juin 1795, Desmoulins fait l’éloge de la liberté de parole anglaise et voit dans la liberté de la presse le meilleur des remparts contre le despotisme.