Journaux de tranchées

L'Écho des marmites

Seul quotidien hebdomadaire, aucun fil spécial avec Berlin, seul gratuit dans les tranchées, n°2
1er janvier 1915.
BnF, Rés.4Lc6-269
© Bibliothèque nationale de France
Né d’une initiative personnelle, cette gazette de tranchées devient l’organe officiel du 309e régiment d’infanterie, où son fondateur, Robert Layus, est sergent. Son fort tirage depuis une imprimerie parisienne (1500 exemplaires), sa renommée dans la presse (Le Figaro, Le Temps…), ne l’empêchent pas de connaître, au hasard des affectations, la même intermittence que ses confrères. Il disparaît en mai 1918 au moment de la reprise de la guerre de mouvement.