Journaux de tranchées

D’un piton à l’autre

7e et dernier numéro de la gazette
1916-1917.
BDIC
© BDIC
Cette gazette de tranchées est la seconde fondation d’Albert Cerisier-Duvernoy, après Gallipoli nouveau. Ces deux titres sont parmi la vingtaine de feuilles de l’armée d’Orient à survivre au-delà de quelques numéros, car l’animation d’un journal y rencontre des difficultés matérielles accrues. À la question de la fourniture des éléments de base s’ajoute celle de leur conservation : la chaleur fait fondre la pâte à polycopier… où se colle le sable venu du souffle des obus. Le rouleau de gélatine est gardé au frais toute la journée ; il faut se lever à 4 heures pour pouvoir tirer une feuille composée la veille.