Journaux de tranchées

La Chéchia, journal boyautant du 1er Zouaves

n°4
1915-1918.
BnF, Réserve des livres rares, 4-LC6-291
© Bibliothèque nationale de France
L’une des caractéristiques du journal de tranchées est la disparité de ton comme de contenus d’une page à l’autre. Au côté d’une série de jeux de mots ou d’une prose malhabile peuvent se lire des créations littéraires parfois audacieuses qui dénotent à leur niveau d’une autre forme d’évasion.
Parodie de Victor Hugo, le poème Les Eparges ! évoque la sévère bataille qui eut lieu dans ce secteur proche de Verdun entre septembre 1914 et avril 1915. Il est repris sur scène par la Troupe du Chacal hurlant qui en donne plus d’une centaine de représentations tout le long du front.