Journaux de tranchées

L’Écho des marmites

Seul quotidien hebdomadaire, aucun fil spécial avec Berlin, seul gratuit dans les tranchées, n°11
Dessin de Benjamin Rabier, 1914-1918.
BnF, Rés.4Lc6-269
© Bibliothèque nationale de France
Aux côtés de nombre de rédacteurs improvisés, d’autres collaborateurs sont déjà journalistes dans le civil, comme Henry-Jacques à la fois au Petit Journal et à L’Argonnaute. Mobilisé, Apollinaire anime Le Rire aux éclats ; Dorgelès donne des vers au Bochofage. Officiels ou écrivains, de nombreuses personnalités de l’arrière tiennent aussi à collaborer à des feuilles de tranchées : Poincaré et Millerand, Rostand, Richepin, Tinayre, Régnier, Botrel, Anatole France, Willy…
C’est par les relations de son fondateur dans le milieu parisien que Benjamin Rabier (1864-1938), dessinateur humoristique à succès, illustrateur des Fables de La Fontaine et futur créateur de Gédéon, est amené à créer à son intention plus d’une dizaine de dessins. Dans le même registre, Henri Henriot (1857-1933), le caricaturiste de L’Illustration, collabore à L’Argonnaute.