Journaux de tranchées

Le Rat-à-poil

Journal des tranchées des poilus de la Cie 15-57, 7e génie, couverture du n°9
1915-1916.
BnF, FOL-Lc6-180
© Bibliothèque nationale de France
A partir de 1915 l’autorité militaire encadre la publication des gazettes et lui impose une censure, autant par souci de contenir tout défaitisme que par mesure de sécurité : les lieux de rédaction sont soigneusement omis, voire les mentions d’unités et de personnes. La manchette de Sans tabac débute par l’en-tête : « Ne sait quand. Ne dit où » ; celle de l’Argonnaute : « Adresse télégraphique : taisez-vous, méfier-vous » ; celle de Rigolboche : « Siège social ambulant ».
La couverture de ce numéro du Rat-à-poil, comme la plupart des autres titres, signale pour toute domiciliation l’unité de rattachement et son secteur postal. D’autres gazettes mentionnent aussi le nom de leur rédacteur en chef.